Portage salarial : Comment devenir salarié porté ?

Le portage salarial est un statut hybride qui permet de bénéficier à la fois de la liberté et de l'autonomie du travail indépendant tout en profitant de la protection sociale du salariat. De plus en plus courant, ce statut est une solution intéressante pour des professionnels qui souhaitent concilier indépendance et sécurité. 

Définition et principe du portage salarial 

Le salarié porté est un travailleur autonome qui signe un contrat de travail avec une société de portage salarial. Grâce à ce statut hybride, le salarié porté bénéficie d'une totale autonomie dans la gestion de ses missions tout en étant rattaché à une entreprise. Celle-ci se charge des démarches administratives et du versement d'un salaire en fonction des honoraires générés. Le salarié porté reste libre : 

Avez-vous vu cela : Que savoir de façon générale sur l’avis de situation au répertoire SIRENE ?

  • de fixer ses tarifs ; 
  • d'organiser son emploi du temps ; 
  • de choisir ses clients de manière indépendante. 

Il possède une expertise reconnue dans un domaine spécifique, généralement les services aux entreprises, le conseil ou le management. De plus amples informations sont disponibles sur coop-rh.fr.

Statut juridique du salarié porté 

Le salarié porté signe un contrat de travail, généralement un CDI, avec la société de portage. Il se doit de respecter certaines obligations vis-à-vis de son employeur, comme lui rendre des comptes sur son activité. En contrepartie, il bénéficie des droits accordés par le Code du travail aux salariés, notamment : 

Lire également : Quels systèmes de gestion environnementale les entreprises de construction peuvent-elles implémenter pour minimiser leur impact écologique ?

  • le versement d'un salaire mensuel minimum ;
  • le règlement des cotisations retraites et de l’assurance chômage ; 
  • l’accompagnement individualisé de la part de la société de portage. 

Bien que juridiquement lié, le salarié porté conserve une autonomie managériale sur la gestion de son emploi du temps et le choix de ses missions. 

Les avantages du portage salarial

Le portage salarial présente de nombreux atouts qui expliquent son succès croissant auprès des travailleurs indépendants. Contrairement à la création d'entreprise, le salarié porté n'a aucune démarche administrative à effectuer ni capital à constituer. Il évite ainsi les contraintes liées à la gestion comptable et fiscale d'une société. 

De plus, il ne prend aucun risque financier personnel puisque la société de portage se charge de facturer les clients. Par ailleurs, le salarié porté bénéficie d'une réelle protection sociale avec des cotisations retraite et assurance chômage calculées sur la base de son salaire mensuel. Autre avantage crucial, cette activité permet une totale flexibilité dans la gestion de son emploi du temps et le choix des missions. 

Le salarié porté intègre un réseau de professionnels et profite d'un accompagnement individualisé pour développer : 

  • son expertise ; 
  • son activité ; 
  • son chiffre d'affaires. 

Contrairement à l'auto-entrepreneur, il n'est soumis à aucun plafond de revenus

Calcul de la rémunération

Contrairement au travailleur indépendant, le salarié porté touche un salaire mensuel calculé en fonction de son chiffre d'affaires. La société de portage prélève des frais de gestion, généralement compris entre 15 % et 25 % du chiffre d'affaires HT, ainsi que les cotisations sociales correspondant au statut de salarié.